Comment choisir sa disqueuse ?

Comment choisir sa disqueuse ?

La meuleuse d’angle ou disqueuse est un outil qui peut servir à couper du métal ou d’autres matières. C’est un équipement indispensables pour les ouvriers tels que les maçons, mais que peut également utiliser un bricoleur. Le grand nombre de modèles de disqueuse qui existe sur le marché peut rendre difficile le choix au moment de l’achat. Voilà la raison pour laquelle nous avons pensé à vous énumérer quelques critères de choix pour vous aider.

Choix du type de disque

La disqueuse est conçue pour recevoir différents types de disque. Chaque disque est utilisé pour des travaux spécifiques, mais correspond également au type de matériau à travailler. Ainsi, pour couper des matériaux en bois, il vaut mieux se servir de disques en acier. Pour tronçonner le métal ou l’inox, le choix d’un disque en bakélite est plus judicieux. Préférez les disques en corindons pour les matériaux fins et ceux en diamant continu pour le carrelage, les tuiles ou les dalles fines.

La puissance

Il existe sur le marché des disqueuses de 500 Watts et d’autres qui peuvent atteindre 2000 Watts, voire plus. Lorsque la puissance de l’appareil est élevée, celui-ci est beaucoup plus endurant lors des travaux d’envergure.

Sachez, par ailleurs, que cette puissance dépend non seulement du type d’alimentation utilisé, mais également des spécificités que le fabricant a apporté à son produit.

Le confort d’utilisation

C’est par rapport à la prise en main de l’appareil que peut se mesurer le confort d’utilisation. En effet, les disqueuses sont d’une manière générale très lourdes à porter. C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux s’orienter vers les machines avec une bonne prise de main. Il serait également bien que l’appareil ait une poignée antidérapante ou au pire des cas que vous ayez la possibilité de monter des poignées auxiliaires.

Autres critères techniques

Lors de votre achat, orientez-vous vers une disqueuse équipée d’un système de changement de disque ergonomique. Celui-ci doit avoir un dispositif de montage/démontage du disque automatique ou semi-automatique. Il doit pouvoir également être simple à utiliser.

La disqueuse doit aussi être doté d’un variateur de vitesse. C’est lui qui va, en effet, permettre l’adaptation de la vitesse de rotation de la machine en fonction du type de matériau à tronçonner. Il permet aussi d’avoir un démarrage progressif.

Il faudrait également pour la sécurité des utilisateurs que la disqueuse dispose d’un capot de protection. Préférez le capot orientable et qui recouvre au moins la moitié de la meule. De cette manière, vous serez au maximum protégé des coupes de métal et de bien d’autres projections.

Choix du type d’alimentation

Vous retrouverez sur le marché des disqueuses pneumatiques et celles qui sont sans fil. Il y également les disqueuses thermiques et les disqueuses filaires ou électriques. La disqueuse pneumatique est plus adaptée pour les travaux à forte intensité tandis que les travaux occasionnels, il vaut mieux utiliser la disqueuse sans fil ou la disqueuse thermique. La disqueuse filaire quant à elle, convient plus pour un usage régulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *