Les différents types de tailles d’arbre

Les différents types de tailles d’arbre

L’élagage est l’ensemble de différentes opérations qu’un arbre subit. Effectué par un professionnel de coupe, il requiert le respect strict de certaines règles de sécurité. En effet, les tailles des arbres ne s’effectuent pas de façon uniforme. À chaque type correspond une méthode différente. Un élagueur réalise donc le taillage d’un arbre suivant son espèce et par rapport à son diamètre et sa hauteur. Tour d’horizon sur les différents types d’élagage.

La taille douce et la taille de réduction

Ce premier type de taillage d’arbre est aussi appelé taille raisonnée. L’opération vise à contrôler l’évolution et la croissance d’un arbre. Elle s’effectue tout en respectant ses caractéristiques et ses contraintes extérieures. Elle permet également de réduire la prise au vent pour un gain de luminosité et pour un dégagement de vue. La taille douce réalisée par un élagueur est celle qui préserve au mieux l’arbre. Il est à noter qu’elle ne modifie pas le port de ce dernier. Elle constitue un entretien régulier adéquat pour un arbre à port libre. Pour ce faire, l’artisan veille à ce que le volume ôté soit inférieur au tiers du volume total du bois. Pour le cas des branches, il ne doit toucher que celles avec un diamètre de moins de 5 cm. Le but est de favoriser une cicatrisation rapide. La taille de réduction adapte la forme de l’arbre à son milieu. Dans ce cas, l’opérateur peut s’occuper des rameaux de plus de 15 cm de diamètre.

L’élagage d’entretien et de sauvetage

La taille d’entretien est une activité permettant de rafraîchir un arbuste. Elle empêche de gagner trop d’ampleur et de contenir un volume approprié. Elle est recommandée tous les 2 à 3 ans. Pour cela, la tête de chat définie lors du premier taillage doit être respectée. La tête de chat qui est la zone avec un renflement des branches se situant sur les arbres taillés régulièrement. Cette action vise aussi à se débarrasser des bois morts. Pour le sauvetage, il est nécessaire pour assurer la survie d’un arbuste malade. Il concerne notamment les branches séchées suite à une attaque de parasites. Cet élagage touche également les racines qui font l’objet d’un stress hydrique. Un expert dans le domaine comme cet élagueur en Dordogne peut sauver l’arbre en question en retirant légèrement les parties concernées par la main. Pourtant, il peut aussi recourir à des petits outils, suivant la situation. Tout cela doit se faire dans le respect de l’angle de coupe. Pour encourager la cicatrisation, la maîtrise de l’usage des matériels est sollicitée.

La taille de fructification et la taille de décoration

L’ébranchage d’un arbre fruitier vise à renforcer la quantité et la qualité des fruits. En général, l’élagueur se débarrasse des plus hautes branches. Ces dernières qui sont souvent inaccessibles lors de la période de cueillette. Il se charge aussi de la coupe des rameaux qui se croisent. Il en est de même pour ceux qui présentent des malformations ou de blessures. La taille de fructification valorise les branches qui plongent vers l’extérieur de l’arbre. Le but est d’augmenter la production de fruits et de maintenir un bon rendement. Par conséquent, vous devez élaguer votre arbuste fruitier une fois par an. Par contre, un arbuste qui n’a jamais subi une taille peut être réhabilité par cette même opération. Enfin, l’élagueur peut faire un émondage architectural. Un travail qui privilégie l’aspect extérieur de l’arbre. Il donne une allure décorative plus attrayante à la forme de l’arbre. Il touche les arbres d’ornementation. Vous pouvez choisir entre la talle en boule, en nuage, en rideau, en marquise et en tonnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *