Quel avenir pour le centre de ville Paris ?

Quel avenir pour le centre de ville Paris ?

Selon une étude indépendante réalisée pour la Société du Grand Paris, le futur réseau de transport du Grand Paris Express donnera à l’ensemble de l’économie française un coup de pouce pouvant atteindre 200 milliards d’euros d’ici 2030, avec 73,5 milliards d’euros d’avantages économiques et sociaux destinés à la région parisienne.

Tout le monde connaît le côté culturel de Paris, qui en a fait la ville la plus populaire du monde, mais cet énorme investissement renforcera également l’attrait de la ville en tant que pôle économique mondial. Paris abrite déjà le siège de plus d’entreprises du classement Fortune 500 que Londres, New York et Pékin, et le Grand Paris ne fera que renforcer l’attrait de la ville en tant que destination de commerce.

L’étude a également montré que le calcul de 73,5 milliards d’euros pour la région parisienne incluait 44,6 milliards d’euros d’avantages pour les utilisateurs et l’environnement grâce aux améliorations des transports, avec 29 milliards supplémentaires provenant des gains d’emploi et de productivité.

Le réseau prévu est un système de métro sans conducteur reliant les principales banlieues et aéroports, nécessitant la construction de 57 nouvelles stations. Selon le PSC, le PIB sera stimulé par l’intensification de l’activité économique dans les banlieues centrales, qui affichent les niveaux de productivité les plus élevés de la région, et par des gains de productivité supplémentaires résultant de la concentration des activités spécialisées dans de nouveaux groupes économiques.

Le tourisme avec le projet du Grand Paris

Le tourisme de vacances et d’affaires bénéficiera d’un regain d’intérêt, en grande partie grâce à l’amélioration des liaisons de transport vers les aéroports parisiens, ce qui est donc une bonne nouvelle pour les investisseurs dans l’immobilier résidentiel et commercial, a ajouté Jean-Marc Nicolle, le maire de la commune  du Kremlin-Bicêtre.

Ceux qui ont une vision à long terme de l’immobilier dans la ville seront particulièrement encouragés car cette initiative menée par Sarkozy montre comment l’attrait de la ville en tant que destination d’investissement sûre survivra longtemps aux idées moins populaires du gouvernement actuel.

Paris, France

Quels sont les domaines concernés?

Les communes concernées par le projet sont le centre de Paris, les départements du Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne. Le Grand Paris sera une métropole dense, plus grande que le centre de Paris (105 km2) et, une fois achevée, étendra cette région métropolitaine à 800 km2. En comparaison, le Grand Londres mesure environ 1 400 km2. D’ici 2030, le contournement de métro du Grand Paris Express couvrira toute la nouvelle zone métropolitaine et il est largement admis qu’il s’agit d’une chance pour Paris de briser les frontières du centre de la région parisienne et de maximiser le potentiel commercial dans les 12 000 km2 d’Ile de France.

Un nouveau concept de ville

Le plan du Grand Paris, lancé par l’ancien président Nicolas Sarkozy en 2007, concerne 8% de la région Île-de-France et 157 communes. Il prévoit la construction d’un nouveau système de transport automatisé, de nouvelles grappes d’entreprises et de 70 000 nouveaux logements (par an). La durabilité est le mot d’ordre: la ville élargie intégrera à la fois la nature et l’urbanisme, en créant des parcs et des espaces verts. De manière générale, le programme vise à créer des liaisons plus efficaces avec le centre de Paris et les principales banlieues d’affaires et résidentielles qui entourent la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *