Créer une entreprise à La Réunion, les points essentiels à savoir

Créer une entreprise à La Réunion, les points essentiels à savoir

L’idée d’investir dans cette île ensoleillée au cœur de l’Océan Indien vous effleure l’esprit ? Sachez que La Réunion est dotée des structures organisationnelles et juridiques requises pour monter et développer une entreprise. Tour d’horizon des points à savoir pour lancer votre business dans cette destination prisée par les entrepreneurs !

Les statuts juridiques possibles

Comme dans tous les pays, monter sa société à la Réunion exige la sélection d’un statut juridique. Les règles applicables, le régime d’imposition, le statut social des dirigeants dépendent de la structure juridique de l’établissement. Il faut alors que le choix s’aligne convenablement à l’activité réalisée.

  • Dotée d’un statut souple, l’entreprise individuelle ne met aucune distinction entre le patrimoine privé et le patrimoine professionnel de l’entrepreneur. L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) reprend les caractéristiques de l’entreprise individuelle, mais limite la responsabilité du dirigeant au montant de son apport.
  • Pour les projets regroupant 2 à 100 associés, vous pouvez choisir la forme SARL (Société à Responsabilité Limitée). Ce statut bénéficie de l’encadrement du Code de Commerce, apportant plus de sécurité aux associés. Lorsque l’entreprise n’a qu’un seul associé, elle se décline en EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), également appelée SARL Unipersonnelle.
  • Si le porteur de projet désire bénéficier d’une plus grande liberté, la SAS (société par actions simplifiée) est peu encadrée par le Code de Commerce. La loi ne prévoit aucun capital social minimum dans le cadre de ce statut. Cette structure juridique peut revêtir une forme unipersonnelle et devient, dans ce cas, une SASU.
  • Pourcréer une entreprise à la Réunion ou dans les autres Dom-Tom, il est aussi possible d’opter pour la Société Anonyme. Nécessitant 2 actionnaires au minimum, et 7 pour la SA cotée, ce choix convient généralement aux projets de grande ampleur. Elle exige un apport en capital de 37 000 euros et permet l’entrée de l’entité en bourse.
  • Rarement choisie par les entrepreneurs, la SNC (société en nom collectif) impose de lourdes responsabilités aux associés. Chacun reste solidaire des dettes de l’entreprise et ne peut céder sa part, sauf consentement à l’unanimité. Les règles de fonctionnement sont, en revanche, moins onéreuses et plus simples.

Les formalités de création

Les démarches à suivre dépendent de la forme juridique choisie antérieurement. Vous pouvez contacter le Centre de Formalités des entreprises (CFE), qui est l’organisme officiel assistant les créateurs de sociétés. Si vous déclarez votre activité en tant que personne physique, les établissements compétents diffèrent également selon votre statut :

  • La chambre de commerce et d’industrie pour les commerçants ;
  • La chambre des métiers et de l’artisanat pour les artisans ;
  • Et l’Urssaf pour les travailleurs libéraux.

Afin de piocher plus d’informations, un portail interactif destiné à guider les investisseurs est également à votre disposition. L’Agence pour la Création d’Entreprises (APCE) constitue une aide pour créer une entreprise rapidement à la Réunion.

Se faire aider pour créer une entreprise rapidement à La Réunion

Lorsque l’on débute dans le domaine ou l’on manque de temps pour réaliser les différentes démarches, mieux vaut se faire accompagner. Vous hésitez à définir le statut juridique le plus avantageux pour votre projet ? Des sociétés spécialisées dans l’assistance à la création d’entreprise comme Juridiles apportent leurs conseils.

Pour accélérer les démarches, elles présentent des plateformes en ligne, où il suffit d’informer sur le projet en remplissant des formulaires et de valider. Les experts de la société s’occupent de la totalité des démarches et vous remettent les dossiers prouvant la création de l’entreprise. Un tel accompagnement reste courant lors des modifications d’entreprise, comme le changement de nom, d’activité ou de domiciliation. Plusieurs entrepreneurs ont du mal à monter leur business plan suivant les règles de l’art. Or, ce document importe beaucoup dans la recherche de partenaires ou dans le pilotage de projets. Une aide des experts dans le domaine allège largement vos tâches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *